PARTAGER
J'ai testé les ASICS Noosa FF.

— Mon profil — 

Femme 1,55 / 53 kg

Triple marathonienne (RP 04:07:01)

Multiple semi-marathonienne (RP 01:47:41)

10 km (RP 00:47:00)

 

— Historique —

J’ai commencé à m’entraîner avec une paire de Gel-Nimbus par an. Cette catégorie de chaussure m’a toujours garanti succès et absence de blessures pendant mes préparations et mes courses grâce à son très bon amorti. J’ai toujours considéré que ce type de chaussure prenait soin de mon tout corps et me permettait de tenir en endurance sans dommages.

Je me suis blessée une seule fois et suite au port de chaussures plus fines. J’ai donc accueilli les Noosa FF, toutes fines, toutes légères, au premier abord avec scepticisme.

 

— Premières impressions —

Le modèle femme est de couleurs très vives, ça peut en effrayer certaines. Mon côté créatif les a tout de suite adoptées, elles semblent uniques et ont un certain style.

Lorsque je les ai soulevées pour les essayer, j’ai été impressionnée par leur légèreté (205g - à titre de comparaison, les Gel-Nimbus pèsent 240g).

Au toucher, j’ai été épatée par leur texture en toile rigide avec des matières différentes. Pendant quelques minutes, je suis retournée en enfance en manipulant ces chaussures.

 

— Prise en pieds —Telle Cendrillon, je suis parfaitement rentrée dans ces chaussures, la coque rigide maintenant mes pieds à merveille. Aucun problème de taille contrairement à une autre paire.

 

— Cours Forest cours —

Je n’étais, à la base, pas spécialement convaincue par l’aspect marketing sur la vitesse de ces chaussures. Seulement, peu après les avoir reçues, il me brûla l’envie de les tester pour de bon. J’osais donc les emmener tout de suite en sortie longue pour ma prépa marathon (Edimbourg) sur une durée de 2h30. Et quelle fut ma surprise lorsque, croyant courir à 5’30 / 5’40 au km comme d’habitude sur sortie longue en solo, je m'aperçus que non seulement je gagnais en vitesse de manière presque instinctive, mais en plus que je maintenais cette vitesse. Et en effet, j’avais cette sensation de prendre mon envol comme le vante si bien la marque (“Don’t run, fly”). Et je terminais cette sortie en 5’25 !

 

— Sur sol humide —

Ce n’était, pas mon intention de tester ces chaussures sur sol humide, comme je déteste courir sous la pluie. Seulement, mon plan d’entraînement et la météo se fichant de mes préférences, me firent courir un jour de grosse pluie pour une sortie de 2h15. J’avais oublié que ces chaussures avaient la spécificité d’adhérer parfaitement sur sol humide. C’est lorsque je me suis retrouvée sur un bloc de boue, sans tomber, en glissant à peine, que ces chaussures ont été mon meilleur allié.

 

— En route pour son premier marathon —

Je m’étais procurée les Gel-Fortitude pour courir le marathon d’Edimbourg le 28 mai prochain, qui m’allaient très bien car avec un bon amorti. Après avoir testé les Noosa FF, j’ai décidé de les emmener courir leur premier marathon car j’ai constaté lors des 3 grosses sorties longues que j’ai faite avec (jusqu'à 3h), elles tenaient parfaitement bien la route. Leur légèreté n’enlevant pas un amorti de qualité. Et comme je veux gagner 7 minutes sur ce marathon (objectif moins de 4h), elles me paraissent être les plus adaptées. En espérant voler autant mentalement que physiquement sur le parcours !

 

Je n’ai aucune critique à leur faire. J’ai eu un véritable coup de coeur pour ces chaussures.

Ecrit par
portrait

Marie Crochemore

Graphiste / Motion Designer de Paris

Mes disciplines
half_marathon marathon 10k
Mes disciplines
half_marathon marathon 10k

ASICS
FRONTRUNNER

Sur Instagram